Page d'accueil
partager :
Stop au gaspillage alimentaire

Stop au gaspillage alimentaire

En moyenne, les français jettent 20 kg de nourriture par an, dont 7 kg de produits non consommés encore emballés ! Ce gaspillage a un impact sur notre budget mais aussi sur l'environnement. Comment éviter cela ?

Selon le diagnostic réalisé en 2012 sur le territoire du SICTOM, 12 % des habitants ont déjà jeté de la nourriture encore emballée.

Le gaspillage alimentaire, c'est quoi ?

Le gaspillage alimentaire désigne tous les aliments qui auraient pu être consommés et qui sont finalement jetés ou perdus depuis leur production jusqu'à leur consommation.

Quelles sont les causes du gaspillage alimentaire ?

Notre façon de s'alimenter et notre rythme de vie ont bien changé. De plus, nous sommes sans cesse sollicités par les campagnes promotionnelles des grandes surfaces, souvent mal adaptées à notre consommation personnelle (grandes quantités...). Cela nous pousse à jeter des aliments non consommés.

Les consommateurs ne sont pas les seuls fautifs, l'industrie, les commerces alimentaires et la restauration collective ont aussi leur rôle à jouer. En effet, les assiettes des cantines finissent régulièrement au fond de la poubelle.

Le gaspillage alimentaire sévit donc tout au long de la chaîne d'un aliment :

  1. La culture : fruits et légumes non calibrés
  2. Le transport : les produits sont abimés
  3. Le stockage : si la chaîne du froid est rompue, tous les produits sont jetés
  4. L'usine : pertes durant la préparation des plats cuisinés
  5. Supermarché : rejet de produits selon l'esthétique, la recherche de fraicheur (dates de péremption...)
  6. Maison, restaurant, cantine : surplus d'achats, oublis dans le réfrigérateur, portions trop grosses.

Avec le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, le gouvernement souhaite diminuer de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2015. Pour cela, tous les acteurs doivent être mobilisés (producteurs, industriels, collectivités et consommateurs).

Nous sommes tous victimes ET responsables du gaspillage alimentaire.

Les gestes réalisables par chaque citoyen

gaspillage alimentaire

Voici 10 gestes simples que chacun peut appliquer :

  1. Acheter en quantités adaptées et planifier ses repas
  2. Faire une liste de courses
  3. Acheter les produits frais en dernier
  4. Bien lire les étiquettes et faire la différence entre DLC et DLUO :
    • La DLC (Date Limite de Consommation) ou "A consommer jusqu'au..." concerne les produits périssables à conserver au frais (viande, produits laitiers...)
    • La DLUO (Date Limite d'Utilisation Optimale) ou "A consommer de préférence avant le ..." signifie que le produit peut être consommé après cette date, seuls sa texture ou son goût peuvent changer (conserves, pâtes...)
  5. Ranger logiquement les aliments dans le réfrigérateur et le nettoyer régulièrement.
    • Partie la plus froide (entre 0 et 4 °C) (partie la plus haute du réfrigérateur) : Viandes, poissons, fromage
    • Partie entre 4 et 6 °C (partie intermédiaire du réfrigérateur) : Yaourts, plats préparés maison
    • Bac à légumes : Fruits et légumes frais
    • Porte : Boissons, beurre, oeufs, lait
  6. Congeler les surplus
  7. A la cantine, au restaurant ou chez soi, ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre
  8. Partager ses fruits, légumes ou restes avec ses voisins/amis/famille
  9. A la fin du repas, ne jeter que les restes ne pouvant pas être conservés
  10. Accommoder les restes

Je sauve les restes

Exemple de recette : Croquettes de pâtes (pour 12 personnes)

Ingrédients : Une assiette à soupe de restes d'un plat de pâtes

Une grosse cuillère à soupe de farine

Un oeuf

Environ un verre de lait

Fromage râpé (facultatif)

Sel, poivre

Mélanger la farine, l'oeuf et le lait pour obtenir une pâte.

Ajouter les pâtes et le fromage râpé.

Faire des petits tas et les aplatir.

Faire cuire les croquettes quelques minutes de chaque côté dans une poêle préalablement chauffée avec de l'huile.

    Les établissements scolaires et la restauration collective

    La restauration collective englobe la restauration scolaire, d'entreprise, médico-sociale et de santé.

    Elle représente 3 milliards de repas par an et le gaspillage alimentaire y est en moyenne de 167 g / repas / personne. (Source : Pertes et gaspillages alimentaires dans les métiers de la remise directe, UrbanFoodLab pour MAAPRAT 2011)

    Le SICTOM peut apporter une aide à ces établissements pour limiter leur gaspillage alimentaire et ainsi faire des économies et préserver l'environnement. En effet, nous pouvons réaliser un état des lieux et un diagnostic afin de proposer des pistes d'amélioration.

    Par exemple, en 2013, le collège Pierre Brossolette (Nogent-le-Rotrou) a effectué en collaboration avec le SICTOM et le conseil général d'Eure et Loir une semaine de pesée des déchets issus de la préparation des repas et des plateaux des élèves. Depuis, différentes solutions ont été mises en place et une seconde semaine de pesée va être organisée afin d'évaluer les améliorations.

     Pesée au collège Pierre BrossoletteSemaine de pesée au collège Pierre Brossolette

    Si votre établissement est intéressé par ce type de projet, contactez le SICTOM au 02.37.29.22.27.




    Haut de page
    Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes