Page d'accueil
partager :
Le principe du programme local de prévention

Le principe du programme local de prévention

L'objectif du programme local de prévention du SICTOM, signé avec l'ADEME en Juillet 2012 est de réduire la production de déchets de 7% en 5 ans.

Pour y parvenir, l'équipe du SICTOM met donc en place des actions, sur les différentes thématiques de la prévention.

La « prévention », c'est quoi ?

En 2011, un habitant du SICTOM produit 339 kg d'ordures ménagères et assimilées (ordures ménagères résiduelles + collectes sélectives). En ajoutant les 249 kilos déposés en déchèteries, cela porte la production totale de déchets à 588 kg par habitant sur le SICTOM.

La prévention des déchets, selon une directive européenne de 2008, est l'ensemble des mesures prises avant qu'une substance, une matière ou un produit ne devienne un déchet, en réduisant :

  • La quantité de déchets, y compris par l'intermédiaire du réemploi ou de la prolongation de la durée de vie des produits ;
  • Les effets nocifs des déchets produits sur l'environnement et la santé humaine ;
  • La teneur en substances nocives des matières et des produits ;

Le champ d'action de la prévention

01-champ dactions prévention


Pourquoi se lancer dans un tel programme ?

La prévention et le tri, c'est différent :

  • Le tri, c'est jeter un déchet qui n'a pas pu être évité dans la bonne poubelle.
  • La prévention, c'est éviter ce déchet !


02-eau bouteille robinet

Trier sa bouteille d'eau plastique lui permettra d'être recyclée, mais boire l'eau du robinet, c'est créer zéro déchet !

Réduire les quantités à la source, c'est éviter la création du produit, et son transport.C'est également supprimer le transport et le traitement du déchet généré. Au bout du compte, les économies peuvent être importantes : l'incinération coûte 145 € (en 2014) pour une tonne de déchets.

Le SICTOM s'est engagé le 2 Juillet 2012 à mettre en place un Programme Local de Prévention des Déchets (PLPD), avec le soutien de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), en accord avec les objectifs de la loi Grenelle II de 2010.

Comment le programme se déploie sur le territoire ?

Depuis Juillet 2012, 15 actions ont été créées dans le but de sensibiliser les particuliers et les professionnels à la réduction de la quantité et de la nocivité des déchets. Ces actions ont été définies suite à un diagnostic détaillé du territoire, afin qu'elles correspondent aux spécificités du SICTOM de Nogent-le-Rotrou.

Quelles sont les actions prioritaires ?

Durant la phase de diagnostic qui s'est tenue en 2012, une caractérisation des ordures ménagères a été effectuée : cette opération consistait à ramasser des sacs dans les poubelles noires, puis à les ouvrir et les trier en fonction des produits qui s'y trouvent.

03-caracterisationCes sacs ne sont d'habitude jamais triés, ils sont envoyés directement en incinération.

La caractérisation menée par le SICTOM a concerné un échantillon de 2 tonnes d'ordures ménagères. 400 sacs noirs ont été prélevés pour représenter la poubelle noire d'un habitant du SICTOM (dans les bacs de regroupement en campagne, dans toutes les communes rurales et la ville de Nogent-le-Rotrou, en habitat collectif et en maisons individuelles). Cet échantillonnage a été effectué à deux périodes différentes sur l'année pour tenir compte de la saisonnalité.

Une poubelle noire contient donc :

04-composition bac OMr

Seulement 34 % des déchets de la poubelle noire y sont à leur place.

La composition du bac noir moyen d'un habitant du SICTOM

05-graphique composition bac OMr

Ainsi, les actions prioritaires pour le Programme Local de Prévention sont le compostage, pour réduire la part de bio-déchets incinérés, et la sensibilisation des habitants par le biais de publications, d'animations, de manifestations.

En savoir +

  • La production des déchets des français a doublé en 40 ans
  • Les déchets verts de jardin (4.43%), les essuie-tout (3.36%), les reliefs et résidus de préparation de repas (34%) sont encore très présents dans les poubelles noires .Ils sont composés de 60 à 90% d'eau. Les incinérer revient donc à… brûler de l'eau.
  • Le département de L'Eure-et-Loir favorise lui aussi la prévention des déchets, au travers d'un plan départemental depuis 2011.

Liens utiles

Téléchargements

  • Notre guide « Réduisons nos Déchets »

GuidepreventionSICTOM-NogentleRotrou

En images

Haut de page
Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes