Page d'accueil
partager :
Jardiner au naturel

Jardiner au naturel

Au début de l'utilisation des pesticides après la seconde guerre mondiale, on ignorait leurs conséquences sur la santé et l'environnement. Il est possible de s'en passer, avoir un beau jardin, sain et (presque) sans déchets.

Connaissez-vous les avantages du paillis au jardin ?

Les avantages du paillis sont multiples

  • Il évite l'installation des herbes indésirables ;
  • Il protège la surface du sol du tassement lors des fortes pluies et évite l'érosion ;
  • Il évite le dessèchement, en été, un paillage vaut plusieurs arrosages ;
  • Il protège le sol et les racines du gel ;
  • Il se transforme en humus qui nourrit les plantes ;
  • Il favorise la vie du sol et sert de refuge aux insectes auxiliaires ;
  • Au potager, il permet de garder les légumes et les fraises propres.

Jardiner au naturel




Pour pailler, il vaut mieux utiliser les déchets du jardin plutôt que d'acheter dans les jardineries des paillis de provenance éloignée.

Quels sont les déchets du jardin que l'on peut utiliser en paillis ?

La plupart des déchets comme :

  • Les feuilles mortes ;
  • Les tontes de pelouse ;
  • Les tailles de haies ;
  • Les déchets d'entretien du jardin : tiges sèches des fleurs, feuilles sèches des vivaces, petites tailles des arbustes et des rosiers...
Tous ces déchets verts peuvent être utilisés en paillis à condition de pouvoir les étaler facilement sur le sol.

Pailler avec les feuilles mortes

Jardiner au naturel

Cette plantation de cassis et de groseilles est paillée avec des feuilles de chêne et de châtaignier.

Toutes les sortes de feuilles sont bonnes pour pailler

Le paillis de feuilles mortes, c'est comme dans la forêt. En forêt, personne ne trie les feuilles et toutes se décomposent, plus ou moins vite, une fois tombées au sol.

Feuilles coriaces : paillis de longue durée

Les plus coriaces (laurier palme, châtaigner, érable, platane...) se décomposent lentement. C'est un avantage pour le paillage, alors que c'est un inconvénient pour le compostage. Elles sont idéales pour pailler les cultures permanentes : sous les haies, les arbres, les rosiers, les fleurs vivaces, les arbustes fruitiers. Il suffit d'en rajouter chaque année pour remplacer celles qui se sont transformées en humus.

Quand pailler avec les feuilles mortes ?

En automne ou en fin d'hiver

On paille les massifs arbustifs, les haies et les rosiers de préférence en automne lorsque les feuilles tombent des arbres.

On peut aussi les stocker dans un grand silo et les utiliser pour pailler en fin d'hiver après la remise en état du jardin.

Jardiner au naturel

Broyer les feuilles larges

Cela permet de les étaler plus facilement entre les fleurs vivaces, comme sur la photo ci-dessus. Les fleurs bulbeuses comme les jonquilles ou les tulipes n'auront aucun mal à pousser au travers du paillis.

Broyées, les feuilles se transformeront au bout d'un an en magnifique terreau de feuilles puis en humus.

Le paillis de feuilles mortes présente d'autres intérêts

  • Il abrite de nombreux animaux en hiver dont des insectes auxiliaires ;
  • Il favorise l'installation de jolies plantes de sous-bois (digitale, euphorbe, anémone...).

Pailler avec les tontes de pelouse

Au printemps et en automne, les tontes de pelouse représentent un volume important de déchets verts, souvent trop important pour les utiliser en compost. Le mieux est de les utiliser en paillis.

Pour les utiliser en paillis, il est fortement conseillé de les faire sécher avant de les étaler pendant un jour ou deux au soleil, en formant un tas allongé comme sur la photo ci-contre. Retournez le tas au bout d'une journée pour bien le faire sécher.

Jardiner au naturel

Utilisation

Culture courte : fleurs annuelles, la plupart des légumes...

Paillis peu épais : 2 cm maximum

Utilisation possible sans séchage préalable

Culture longue : Fleurs vivaces, haies, pieds d'arbres

Paillis épais : de 2 à 10 cm

Séchage impératif avant de pailler

Pailler avec les plantes sèches et les petites tailles d'arbustes

La plupart des petits déchets secs du jardin peuvent être utilisés comme paillis.

Par exemple :

  • Les tiges sèches des fleurs d'asters, de rudbeckias, comme sur cette photo, de gaillardes, coréopsis, fuchsia...
  • Les longues feuilles sèches des hémérocalles, des monbrétias (crocosmia)
  • Les petites tailles de nettoyage des rosiers, des petits arbustes horticoles après leur floraison...
  • Les feuilles des fougères sèches

Jardiner au naturel

La durée de de vie de ce paillis est de plusieurs mois selon l'épaisseur. Cela convient très bien pour pailler entre les rangs de légumes du potager, entre les fleurs annuelles et bisannuelles...

Broyer les petits déchets à la tondeuse

Pour que ces petits déchets soient faciles à étaler, il suffit de les broyer avec une tondeuse :

  • Etaler ces déchets sur la pelouse ;
  • Passer lentement la tondeuse dessus ;
  • Récupérer le broyat dans le panier de la tondeuse et pailler avec.
  • Si vous n'avez pas besoin de pailler, vider le panier sur le tas de compost.

Broyage

Pailler avec les branches et les gros déchets broyés

Une fois broyées, les branches taillées des arbres et des arbustes peuvent être utilisées comme paillis, comme ici sous le weigelia.Paillage

Le broyage permet de les étaler très facilement. C'est un paillis de longue durée, au moins un an, surtout s'il est bien sec. Il est aussi très nutritif car il fournit une grande quantité d'humus. Ces copeaux forment un paillis idéal pour les plantes pérennes : haie, arbuste, rosier, fleur vivace, arbre fruitier, framboisier, cassis, fraisier...

Taille de printemps ou taille d'hiver ?

  • Les tailles d'hiver sont plus sèches et se décomposent plus lentement ;
  • Les tailles de printemps sont gorgées de sève et risquent de chauffer : il faut les étaler en couche fine ou les récupérer dans le compost.

Quelques précautions

  • Ne jamais enfouir les copeaux de branches broyées et les copeaux de bois, afin d'éviter le manque d'azote ;
  • Faire sécher un peu le broyat des arbustes persistants et le broyat de printemps.

Un autre usage des branches

  • Vous pouvez aussi en faire des fagots pour le démarrage du feu de cheminée ;
  • Si vous n'avez pas de cheminée, déposez les fagots sous les haies en guise d'abri pour les petits animaux du jardin. Les scarabées, crapauds, hérissons, rouge-gorge...apprécieront et mangeront les limaces et les insectes ravageurs du jardin.

L'intérêt d'un broyeur à végétaux

Un broyeur est nécessaire pour réduire en copeaux les branches épaisses des arbres et des arbustes.

Renseignez-vous pour savoir si vous pouvez louer un broyeur dans un magasin de motoculture ou auprès d'une association locale.

Il existe aussi des sites internet de location entre particuliers ou professionnels : http://fr.zilok.com/

http://www.tipkin.fr/

Si vous décidez d'acheter un broyeur, choisissez un modèle performant, un peu plus cher que les modèles de base, mais plus efficaces.

Broyage

Le saviez-vous ?

Vous pouvez aussi broyer les trognons de chou, les tiges d'aubergines, celles de légumes montés en graines...

Que faire des tailles de thuyas ?

On peut utiliser les tailles de thuyas et de cyprès, préalablement broyées avec une tondeuse, sous forme de paillis :Jardiner au naturel

  • Pour pailler les plantes installées depuis plusieurs années (dont le système racinaire est profond);
  • Pour couvrir les allées en terre du jardin.

Par contre, en raison de leur pouvoir antigerminatif et herbicide, ces tailles ne doivent pas être utilisées :

  • Pour les jeunes plantations ;
  • Pour les plantes à racine superficielles (ex : plantes de terre de bruyère).

Comment pailler le jardin ?

Jardiner au naturelPour pailler la terre d'une manière efficace, il faut :

  • Désherber parfaitement la surface à pailler. Enlever toutes les mottes d'herbes et toutes les racines de vivaces telles que celles du liseron, du chiendent, du chardon. Faute de quoi, ces plantes repousseraient au travers du paillis;
  • Ameublir la terre en la bêchant. Ce qui permet aussi d'extirper les plantes indésirables.

Par la suite, il ne sera plus nécessaire de bêcher la terre au pied des plantations permanentes (sauf exception, si le sol est vraiment très compact).

  • Apporter du compost en surface, surtout si la terre est pauvre ou si c'est au pied de plantes gourmandes comme les rosiers ;
  • Niveler la surface de manière à ce que le paillis puisse être réparti de façon homogène ;
  • Pailler de préférence après les pluies, sinon, arroser copieusement après le paillage ;
  • Renouveler le paillis des cultures pérennes avant qu'il ne soit complètement décomposé. A cette occasion, éliminer les éventuelles repousses d'herbes indésirables.

Réduire la quantité de déchets verts

Les arbustes qui poussent moins vite

Recycler les déchets du jardin c'est bien, réduire leur production, c'est mieux !

Quand vous plantez des haies ou des arbustes dans le jardin, vous êtes pressé qu'ils poussent vite, mais ensuite, vous êtes contraint de tailler souvent et beaucoup, surtout dans les petits jardins. Cela devient vite une corvée quand il faut gérer de gros volumes de déchets verts.

Au lieu de planter des thuyas, laurier-palme, éléagnus, cotonéaster ou photinia qui poussent vite, il est préférable de planter le buis, le houx, l'if, le laurier tin qui poussent moins vite mais qui feront de magnifiques haies en 4 ou 5 ans.

Pensez aussi aux nombreux arbustes petits ou nanifiés qui poussent moins et s'adaptent mieux aux petits jardins. Par exemple, le forsythia Marée d'or, la viorne obier compacte, le weigela compact, les spirées de printemps, l'arbousier compact...

Jardiner au naturel

Pour la pelouse, choisissez un mélange contenant une variété de ray-grass moderne à croissance plus lente que les anciennes variétés. On les trouve souvent dans les gazons Label Rouge.

Evitez aussi de trop engraisser la pelouse et les plantes du jardin. Elles seront aussi belles mais produiront moins de déchets de tonte et de taille.

Pour la pelouse : la tonte mulching

Si vous aimez tondre régulièrement, la tondeuse mulching est une bonne solution : elle hache finement les brins d'herbe coupés et les laisse sur place. Ils se décomposent rapidement, il n'y a donc plus besoin de les ramasser. Attention cependant à pas trop espacer les tontes.

L'idéal est de se procurer une tondeuse classique avec un kit mulching :

  • Si vous souhaitez récupérer les tontes pour pailler le jardin ou pour le compost, vous laissez la tondeuse avec son panier de ramassage ;
  • Si vous n'avez pas besoin de l'herbe coupée, vous installez le kit mulching.

Jardiner au naturel

Textes et photos de Denis Pépin

Ingénieur écologue et agronome, Denis Pépin est journaliste horticole (Ouest France, Ami des Jardins, Quatre saisons du jardinage), conférencier et auteur de nombreux ouvrages sur le jardinage écologique. Jardinier, il a reçu le 1er prix du concours national des Jardins potagers de France.

www.jardindespepins.fr

Du même auteur :

Dernier ouvrage "Compost et paillis, pour un jardin sain, facile et productif" édition Terre Vivante, 2013

"Composter au jardin, c'est facile !" livret Mce / Ciele / Audiar / Rennes Métropole, 2002

"Les haies ou l'art de composer un écran fleuri", Hors série n°87 de l'Ami des jardins, 1998

"Le grand livre des haies" édition Larousse, 2004

"Comment jardiner sans pesticides ? Partie 1 : le désherbage, Partie 2 : les ravageurs et les maladies" diaporamas Mce / Ciele / Jardiniers de France, 2001

"Jardins écologiques aujourd'hui" co-auteur, édition Terre Vivante, 2004

"Comment jardiner sans pesticides ?" Livret Mce, 2005


    En savoir +

    Quasiment tous les déchets du jardin peuvent être réutilisés en paillages :

    • Toutes les feuilles mortes ;
    • les tontes de pelouse (à condition d'avoir été séchées) ;
    • les tiges de fleurs fanées ;
    • les broyats de branchages et de tailles de haies.
    www.jardindespepins.fr

    Sur notre territoire, les communes de Nogent-le-Rotrou et Margon se sont engagées à réduire progressivement l'utilisation de pesticides pour l'entretien de leurs espaces verts et voiries via la signature de la charte "zéro pesticides dans nos villes et villages" (Eure et Loir Nature http://www.eln28.org/fr/page/). Beaucoup d'autres communes font des efforts en la matière, le SICTOM les accompagne dans cette démarche à travers cette action.

    Haut de page
    Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes